Équipe Triumph Triathlon Coaching Sundried

Team Triumph est une équipe d'entraîneurs de triathlon composée de quatre triathlètes d'élite: Aaron Harris, Ailbhe (Alva) Carroll, Richard Horton et Jack Hall. Passionnés de triathlon, ces quatre athlètes ont souhaité transmettre leurs connaissances aux autres. Ils parlent à Sundried de leurs motivations et de leurs objectifs.

Comment avez-vous commencé à entraîner le triathlon?

En tant que groupe de quatre triathlètes dans une équipe de haute performance à Loughborough, nous avons apprécié de nous éloigner de l'entraînement incessant pour unsoir par semaine et avoir un curry ou un plat à emporter devant un film d'horreur au fromage! Le plus souvent, notre conversation revenait vers tout ce qui concerne le triathlon. Nous pensions avoir tant de connaissances entre nous sur le sport que nous vivons et respirons que nous devions le partager. Au départ, nous pensions faire des podcasts mais nous craignions de passer trop de temps à rire entre nous pour partager efficacement notre expertise. Nous avons décidé que le coaching était la voie à suivre et nous n'avons pas regardé en arrière depuis!

Quelle a été votre course préférée à ce jour?

Ailbhe - Firmus Energy Derry City Triathlon - "Le parcours est difficile et passionnant et est toujours très bien soutenu par les spectateurs dans les rues de la ville."

Aaron - Jeux du Commonwealth de Glasgow 2014 - "Il y avait un soutien à domicile comme je n'en ai jamais connu auparavant et un tel éventail de nations en compétition que vous ne voyez normalement pas dans la Série mondiale de triathlon. C'était génial de voir un peu de brasse être utilisé par quelques gars de la course masculine! "

Jack - Bridgetown PATCO sprint triathlon - "C'est un triathlon à la Barbade! Dois-je en dire plus? Des eaux cristallines des Caraïbes et un travail honnête et dur dans les conditions chaudes. Pour couronner le tout, les habitants sont tellement sympathiques, j'ai fini avec plus que mon juste part de rhum après la course. "

Richard - Championnat du monde de duathlon 2013 - "C'était ma première course de championnat du monde. C'est un endroit tellement agréable sur la place pittoresque de la ville française de Nancy. Il est vraiment bien organisé et un parcours rapide rend cette course amusante. J'adore leur sport et cela se voyait avec le nombre de spectateurs qui a créé une atmosphère incroyable. Il a également comporté un relais de duathlon qui signifiait des courses rapides et furieuses du début mais c'était très amusant! "

Que faites-vous pour motiver vos athlètes et rester motivés?

Nous aimons ce que nous faisons et lorsque les choses se compliquent, nous nous rappelons que nous le faisons parce que nous l'aimons. Nous n'avons pas besoin de faire du triathlon. Même si vous êtes un professionnel, c'est un choix. Mais c'est une grande partie de notre style de vie, nous devons donc nous assurer que nous apprécions le voyage. Trois facteurs clés pour nous sont:

  1. Structurez judicieusement votre entraînement pour vous assurer de ne pas vous mettre dans un trou et de finir comme un zombie à l'entraînement, à la course et dans la vie normale. C'est une voie directe vers le syndrome de surentraînement si vous vous trompez.
  2. Ayez toujours une idée de ce vers quoi vous travaillez, cela peut être de terminer un Parkrun ou une médaille de championnat ou un processus tel que frapper 10 heures sur le vélo pendant un bloc de six semaines. Idéalement, synchronisez vos objectifs avec des partenaires de formation qui ont des objectifs similaires. Le jour de la course, rien de tel que de voir un partenaire d'entraînement sur la route sur le vélo pour vraiment vous inciter à courir dur.
  3. Soyez flexible et rappelez-vous que nous voulons le faire. Si vous savez que vous aimez normalement vous entraîner mais qu'un jour donné vous ne pouvez pas sortir, c'est probablement un signe que votre corps vous dit qu'il a besoin de repos. L'art fait la distinction entre être doux et être vraiment trop drainé pour bénéficier d'une autre session est fondamental pour performer en triathlon.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui envisage de se lancer dans le triathlon pour la première fois?

Faites équipe avec un athlète ou un groupe plus expérimenté. La connaissance est le pouvoir et il est très utile d'obtenir des conseils et des astuces concernant les engins et l'équipement de course, etc. Il y a beaucoup à penser et avoir quelqu'un qui a été là et l'a fait est inestimable. Ne mettez pas trop de pression sur vos performances lors de votre premier triathlon. Cela n'arrive jamais. Vous ferez des erreurs, vous en tirerez des leçons et vous serez mieux la prochaine fois. Il faut généralement au moins un "trio d'essais" avant de réussir un triathlon!

Suivez-vous un plan nutritionnel spécifique? Si oui, quoi / quand mangez-vous?

La nutrition est aussi simple ou aussi compliquée que vous le souhaitez (dans des limites raisonnables). Nous préconisons l'approche clichée «alimentation équilibrée variée». En tant qu'athlètes d'endurance, nous avons cependant besoin de plus de calories. La meilleure forme de ceux-ci est les hydrates de carbone car ils sont de l'énergie facilement disponible. Les glucides simples sont vos sucres et ils sont parfaits pendant et après les courses et les entraînements. Pour les repas et les collations, il est préférable de se concentrer sur les glucides riches en amidon complexes. Le riz, les pommes de terre et le quinoa sont parmi les meilleurs. Si vous avez un bon régime mixte, vous aurez probablement suffisamment de protéines sans y penser, mais les bonnes graisses peuvent ne pas apparaître aussi facilement dans une alimentation normale. Nous visons à les faire entrer dans l'huile de noix de coco (dans la bouillie et pour la cuisson). Aussi, les tartinades de noix et les vitesses de chia nous font plaisir.

Quelle est votre plus grande inspiration?

Nous avons toujours admiré les triathlètes de tous les horizons. Nous savons à quel point il est difficile de concilier travail et formation. Les frères Brownlee sont phénoménaux pour le niveau qu'ils atteignent, et Bailey Mathews, 10 ans, abandonnant son déambulateur pour franchir triomphalement la ligne d'arrivée était tout aussi inspirant.

Quels sont vos objectifs pour 2017?

Nous élargissons notre équipe et avons des objectifs en termes de taille d'équipe, mais nous voulons surtout devenir officiellement un club de triathlon enregistré. Nous voulons voir nos athlètes maximiser leur plaisir du sport tout en travaillant vers leurs objectifs. D'ici la fin de l'année, nous avons l'intention d'avoir établi un lieu de formation dans le sud de l'Espagne que nous utiliserons comme base pour organiser des camps d'entraînement, en particulier dans la construction jusqu'à Marbella 70.3 en avril 2018.

x
x