Triathlète en cours d'exécution

Oliver est entré dans le monde du triathlon il y a seulement un an, mais avec sa formation en course et en cyclisme, il a rapidement fait des vagues dans ce sport. Il nous raconte la vie de nouveau triathlète.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Oui, depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été un sportif passionné. J'ai grandi en pratiquant des sports d'équipe à l'école, puis j'ai commencé à courir et à faire du vélo à l'adolescence. Mon intérêt principal était le cross-country où je représentais mon comté. Je suis passé à la course sur route avant mon passage au triathlon. J'adore la nature compétitive du sport et l'aspect social de l'entraînement en groupe. Je crois que le sport et l'entraînement améliorent le bonheur.

Qu'est-ce qui vous a décidé à entrer dans le monde du triathlon?

Je suis entré dans le monde du triathlon il y a un an. Parallèlement à la course de compétition, je suis depuis longtemps un passionné de cyclisme récréatif, donc deux éléments étaient déjà là. Le récent succès du triathlon britannique et sa couverture médiatique accrue m'ont donné envie de l'essayer! J'ai été instantanément accro et formé à l'Université de Loughborough où j'étudiais. Cette première année a été principalement consacrée à l'amélioration de ma nage tout en maintenant et en améliorant la forme physique du vélo et de la course à pied.

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Il est difficile de choisir entre deux courses. Les championnats nationaux de triathlon de la Barbade doivent être là-haut parce que c'était ma première victoire en course. Il y avait aussi quelque chose de spécial dans les eaux turquoises et les plages de sable blanc. La chaleur n'était pas si agréable!

L'autre est le duathlon d'Oulton Park. Ce fut une course difficile sur une surface vallonnée. C'est lors de cette course que je me suis qualifié pour l'équipe de la catégorie d'âge de la Grande-Bretagne, ce qui en fait l'une de mes préférées!

Et votre plus grande fierté?

Qualification pour les championnats d'Europe de duathlon. Je me suis fixé un objectif trop ambitieux au début de la saison, car ce n'était que ma première année dans le sport. Se qualifier était une sensation incroyable!

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile à ce jour?

Je n'ai eu aucune catastrophe de course à ce jour - touchez du bois! J'ai certainement eu des courses difficiles pour différentes raisons. Le plus difficile doit être le duathlon d'Oulton Park car il s'agissait d'un Championnat d'Europe de qualification. J'ai trouvé cela difficile à cause de la pression supplémentaire pour atteindre mon objectif de qualification dans un domaine très compétitif.

Comment surmontez-vous les revers?

Je trouve que les mauvais résultats en course, ou les revers de blessures, sont aussi frustrants et démoralisants que le font la plupart des triathlètes. Dans toutes les circonstances, je trouve le positif, aussi négatif soit-il. Par exemple, si j'ai une blessure à la course, je prendrai le temps d'améliorer ma technique de natation et de rechercher ce qui a causé ma blessure. De mauvais résultats en course sont parfois inévitables et il est important pour moi de réfléchir à ce qui n'a pas fonctionné afin de pouvoir me concentrer sur la correction de cela à l'avenir.

Quel est le meilleur conseil que vous auriez aimé que quelqu'un vous ait dit avant de commencer la compétition?

Ne pas craindre le sport parce que vous avez une discipline faible. J'appréhendais toujours parce que je n'ai pas de formation en natation. Les gains que vous pouvez faire en peu de temps lorsque vous êtes nouveau dans un sport sont incroyables. Tout ce qu'il faut, c'est un travail acharné!

Quels sont vos objectifs pour 2018?

Mes objectifs sont de m'établir sur la scène des groupes d'âge et d'exécuter une belle course aux Championnats d'Europe.

De qui vous inspirez-vous?

Les frères Brownlee sont mon inspiration. Leur détermination à être les meilleurs et leur dévouement sans relâche à la formation sont extrêmement admirables. Je ne pense pas qu'il y ait des triathlètes britanniques qui ne s'inspirent pas de ces gars-là.

Qu'est-ce que tu aimes chez Sundried et quel est ton morceau préféré de notre kit?

L'accent éthique est un gagnant pour moi. Il devait y avoir un changement dans le fonctionnement de l'industrie du vêtement et Sundried en est un moteur. C'est formidable de voir et d'en faire partie!

Mon kit préféré est le Top d’entraînement Grand Combin. Avec les mois froids de l’hiver à venir, cela va être une partie cruciale de ma garde-robe d’entraînement.

x
x