athlète marathon coureur

Michelle est une athlète passionnée par ses sports. Elle parle à Sundried de l'entraînement et de la course.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Ma relation avec le sport était intermittente quand j'étais enfant - j'adorais l'éducation physique à l'école (la plupart du temps!) Et j'ai joué au netball pour l'école et une équipe locale pendant quelques années, mais j'étais toujours active.

À l'université, j'avais un emploi le week-end, ce qui occupait mon temps libre et j'ai abandonné le sport pendant quelques années, puis j'ai rejoint le gymnase pour me remettre dans le sport et j'ai commencé à courir. Quand je suis allé à l’université, mon plaisir du sport est revenu et j’ai rejoint l’équipe de natation en tant que plus frais (mais je n’ai pas concouru) avant de tomber amoureux de la course et de continuer à partir de là.

Comment êtes-vous entré dans le triathlon?

Je ne suis pas forcément un triathlète en soi, je fais chacune des disciplines mais seul. Mon amour principal court; route, piste, cross-country de toute distance. Pour mélanger mon entraînement, j'ai eu un turbo pendant un certain temps et je me suis finalement retrouvé dans la piscine régulièrement il y a environ 4 ans, mais jusqu'à cette dernière année, je n'avais pas roulé dehors depuis des lustres, mais j'y ai vraiment trouvé un amour. J'ai beaucoup d'amis qui sont des triathlètes et je continue d'essayer de me convaincre d'en faire un. Un jour peut-être!

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Ce doit être le semi-marathon de Cardiff. Je l’ai fait plusieurs fois maintenant et c’est là que j’ai cassé pour la première fois 90 minutes pour la mi-temps. J'adore la ville et bien que chaque fois qu'elle soit passée d'un soleil radieux à une pluie battante à un moment donné pendant la course (typique du Pays de Galles), il y a toujours autant de soutien et un mélange de sites à voir.

Quelle est votre plus grande réussite?

Ma plus grande fierté sportive est de remporter les championnats d'athlétisme du 5000 m de l'île de Man lorsque j'ai passé du temps là-bas pour mon stage à l'université. Nous n'étions pas nombreux en course, mais c’est probablement ce qui me rend plus fier - c’était la première fois que je courais sur la piste; J'ai dû me pousser à la fois mentalement et physiquement et me suis lancé dans la rencontre de nouvelles personnes pendant le temps que j'y ai passé. En dehors du sport, je persévère et je n’abandonne pas quand je n’ai pas réussi à postuler à l’université et à travailler pour la première fois.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course?

Pas tout le monde? Je choisirais probablement une course de 5 miles que j’ai essayé de faire à l’hippodrome de Newcastle où je suis arrivé et il pleuvait, soufflant une tempête et assez froid et j’essayais toujours de courir en short et en veste. Inutile de dire que ma tête n’était pas dedans et a ajouté aux conditions que je me suis retirées peu de temps après avoir commencé… quelque chose à apprendre!

Comment surmontez-vous les revers?

Rusé! Discuter définitivement avec mes amis et mon entraîneur, faire une belle longue promenade (idéalement près de la mer, au soleil, avec un café) pour réfléchir et ensuite essayer de déterminer ce que je pourrais faire différemment la prochaine fois et ce que je je vais faire ensuite.

Quels conseils souhaiteriez-vous recevoir lors de vos débuts?

Qu'il est normal d’aller lentement. Vous n’avez pas à faire de votre mieux à chaque session, mais c’est quelque chose que je ne peux toujours pas faire.

Quels sont vos objectifs?

Premièrement, pour sortir d'un peu d'ornière de blessure, je me suis mis à courir et j'ai retrouvé une certaine régularité à l'entraînement. J'ai alors des objectifs de temps que je veux atteindre sur des distances de 5 km à des affaires inachevées avec le marathon, mais finalement pour représenter mon comté au cross-country.

Qui vous inspire?

Certainement beaucoup des nouveaux et des futurs coureurs de GB. Lilly Partridge, Jenny Nesbit, Natasha Cockram et Hayley Carruthers pour n'en nommer que quelques-unes, ainsi que Gwen Jorgensen, Paula Radcliffe et Jo Pavey pour toutes leurs réalisations incroyables tout en étant des mères fabuleuses.

Pourquoi travailler avec Sundried?

Pour commencer, le kit est incroyable. C'est tellement confortable, de haute qualité et bien fait et dure pour toujours. Sundried soutient la durabilité et prend le bien-être du personnel au sérieux - quelques leçons dont de nombreuses entreprises pourraient tirer des leçons.

x
x