triathlète en cours d'exécution ambassadrice de vêtements de sport Sundried

Matthew a commencé à concourir en triathlon pour perdre du poids, mais il s'est vite rendu compte qu'il était devenu accro. Il parle à Sundried de l'entraînement et de la course.

Avez-vous toujours été dans le sport?

En un mot, oui! J'ai commencé le rugby quand j'étais garçon et j'ai joué tout au long de l'école et de l'université, aux côtés du hockey et du cricket. Malheureusement, il y a environ 6 ans, je me suis cassé le sternum lors d'un match de rugby, ce qui a mis fin à ma capacité à jouer.

Je me suis lancé dans d'autres sports comme la course à pied et j'ai couru le marathon de Londres en 2017. J'ai commencé le triathlon il y a environ 2 ans, initialement pour perdre du poids, mais je suis rapidement devenu obsédé. Ma première distance olympique a été au château de Leeds où je l'ai parcourue en 2,35. Après cette course, j'ai participé aux qualifications pour les championnats de l'ETU à Weert et j'ai eu la chance de me qualifier lors de ma première saison.

Qu'est-ce qui vous a poussé à entrer dans le monde du triathlon?

J'ai commencé des triathlons pour perdre du poids avec un ami. J'avais toujours voulu terminer un triathlon, donc c'était une double victoire, perdre du poids et cocher quelque chose sur ma liste de seau. J'ai participé à quelques sprints et après ma première distance olympique à Leeds Castle, j'étais devenu accro!

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

J’ai adoré l’atmosphère et la configuration des championnats de l’ETU à Weert, mais la course ne s’est pas déroulée dans mon sens. Ma course préférée à ce jour devrait donc être la distance olympique de Stewartby, où je l'ai bouclée en 1 h 59. La course depuis le coup de sifflet de départ s'est parfaitement déroulée comme prévu, donc c'était une course super amusante à faire! J'adore le fait que la moto soit dans les tours, donc cela a rendu la moto vraiment compétitive car vous pouviez voir où se trouvait la personne devant vous.

Quelle est votre plus grande fierté?

Ma plus grande fierté est de terminer la distance olympique Stewartby en 1:59. J'avais travaillé très dur pour réduire mes temps tout au long de la saison morte, mais aucune des courses ne s'était déroulée correctement ce jour-là. J'ai travaillé très dur sur ma nutrition et la course s'est parfaitement déroulée comme prévu! Je suis également très fier d’être monté sur le podium pour la plupart de mes courses cette année, et celles où je n’ai pas été sur le podium, j’ai gagné mon groupe d’âge.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / course la plus difficile à ce jour?

Même si j'aimais Weert, c'était ma course la plus difficile à ce jour. J'ai eu une belle natation et une belle moto et je suis entré dans la course en 5e position au général. Malheureusement, j'ai ensuite souffert de très graves problèmes d'estomac qui m'ont fait vomir plusieurs fois dans les buissons. Heureusement, ce n’était pas près des spectateurs! J'ai réussi à continuer et à me classer 17e, ce qui était vraiment décevant car j'étais en meilleure forme que cela. Cela m'a donné une impulsion encore plus grande pour bien faire l'année prochaine à l'UIT.

Comment surmontez-vous les revers?

Je surmonte les revers en me concentrant sur les raisons pour lesquelles le revers s'est produit et en prévoyant ensuite de m'assurer qu'il ne se reproduira plus. Après mes problèmes d'estomac chez Weert, j'ai travaillé avec un nutritionniste pour comprendre pourquoi mon estomac était si bouleversé et toucher du bois, cela ne s'est pas produit depuis.

Quels conseils aimeriez-vous recevoir avant de commencer la compétition?

Profitez de la compétition. Au début, j'étais tellement embourbé dans les temps et les positions et ça m'a pris le plaisir de concourir. Depuis, je me suis légèrement détendu et j'ai recommencé à apprécier la course, et j'ai vu mes temps s'améliorer.

Quels sont vos objectifs pour 2019/2020?

Heureusement, j'ai complété tous mes objectifs cette saison. Mon grand objectif était de briser la barre des 2 heures et je l'ai terminé à Stewartby.

Pour l'année prochaine, mes objectifs sont:

  • Terminer dans le top 10 des championnats ITU à Edmonton, Canada
  • Pour terminer systématiquement sous 2 heures pour la distance olympique
  • Pour réduire mon temps d'exécution à 35 minutes pour 10 km
  • Terminer une nage à 20 h 59 dans une course olympique

De qui vous inspirez-vous?

Lionel Sanders! J'espère vraiment pouvoir le rencontrer pendant que je suis au Canada! Je pense que sa philosophie et son style d'entraînement sont très similaires aux miens. J'adore évidemment regarder les frères Brownlee mais Lionel est mon inspiration originale.

Qu'est-ce que tu aimes chez Sundried et quel est ton équipement préféré?

J'adore la simplicité des designs et le fait qu'ils soient respectueux de l'environnement. J'ai vraiment hâte de pouvoir acheter la veste matelassée pour hommes. J'adore le gilet cycliste, il est confortable et il me garde au chaud tout en respirant pendant que je suis en sortie d'entraînement.

x
x