Austin Hall est un ambassadeur Sundried qui a terminé le triathlon de distance Sprint Plus (Henry VIII) au château de Hever. Il nous raconte son expérience.

La dernière course de la saison.

Sprint Plus - 800 m de natation - 40 km de vélo - 8 km de course

Résultat de la course - 5e au général, 2e groupe d'âge, temps: 2h 12

Inscription et organisation

Hever Castle Triathlon a été une course importante pour moi car c'était la dernière course de la saison. Mes premières impressions sur un triathlon de la série Castle n’ont pas été les meilleures car les indications routières vers le parking n’étaient pas claires et ont donc pris 30 minutes de plus que prévu pour trouver le parking.

Une fois là-bas, l'inscription était simple et j'étais bientôt en transition, mais en retard. La transition était emballée et ils ne vous laissaient pas beaucoup d'espace de transition, donc la disposition de ma zone de transition était différente de la normale. Cela dit, j'ai réussi à rentrer dans une bonne position.

Au moment où j'ai rangé et trié mon équipement, il était déjà 7h00 et à peine 45 minutes avant le briefing de course, ce qui ne m'a donné que 30 minutes d'échauffement. Je n’étais pas habitué à être pressé pour l’échauffement et en marchant vers le briefing de course, je ne me sentais pas suffisamment préparé pour le départ. L'heure de début était prévue pour 8 h 00, mais nous n'avons commencé qu'à 8 h 10 environ, et pendant ce temps-là, j'ai senti que mon corps commençait à se refroidir et je n'étais pas aussi allumé que j'aurais dû l'être.

La nage

Entendre le démarreur dans l'eau était difficile et ma réaction a donc été lente en dehors de la ligne. Mais j'ai nagé fort et vite, mais j'ai contrôlé et j'ai réussi à me mettre en 3e et surtout sur les pieds de la personne en deuxième. J'ai beaucoup pratiqué le draft lors des séances d'entraînement à Loughborough, mais je n'ai jamais été tout à fait capable de le faire tenir pendant les courses, alors j'ai utilisé le draft à mon avantage maximum.

Le vélo

Je suis resté 3e (nouveau 800 m nage PB) et après une transition en douceur, je me suis retrouvé à la 1ère place en partant sur la route. J'avais fait des recherches sur le cours à Hever, mais c'était beaucoup plus difficile que ce à quoi je m'attendais. C'était un parcours très vallonné, avec de longues montées à moyenne pente. J'ai eu du mal à maintenir les périodes sur les aérobars en raison de la montée constante et je n'avais pas confiance en la maniabilité de mon vélo pour rester sur les barres dans les descentes et les virages. Le deuxième tour de 20 km a semblé s'éterniser mais après avoir vérifié ma montre, j'étais à peu près là où je m'attendais à être.

La course

Le vélo en transition est horrible, car il fait environ 150m sur du gravier puis de l'herbe, mais j'ai eu une excellente mise à pied et une bonne transition vers la course. C'est à ce moment-là que tout a commencé à s'effondrer. Les collines sur le vélo venaient de me débarrasser de tout cela de mes jambes et c'était la pire sensation que j'aie ressentie en courant depuis le vélo. Pour aggraver les choses, je n'avais pas suffisamment étudié le parcours de course et je ne m'attendais pas à ce que ce soit un peu comme un circuit de cross-country. J'ai juste essayé de garder mon rythme du mieux que je pouvais et j'ai réussi à revenir à la maison en 5e position au général et 2e dans la tranche d'âge.

Dernières pensées

En résumé, ce fut la course la plus difficile que j'ai réalisée. J'ai été très déçu de ma course car je sentais que l'entraînement se passait bien. Mais après s'être assis avec mon entraîneur une semaine plus tard, nous avons discuté du fait que mon programme aurait dû être modifié pour m'habituer aux collines. J'ai donc beaucoup appris de la course, car j'ai besoin de faire plus de recherches sur le parcours, d'ajuster l'entraînement en conséquence et d'améliorer la maniabilité du vélo.

x
x