Athlète cycliste séché au soleil triathlon Ironman

Francesca est une triathlète qui a connu sa part de revers mais qui revient toujours plus forte et plus déterminée. Elle parle à Sundried des hauts et des bas de la course.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Depuis l'école, j'ai toujours été sportif en jouant au netball, au hockey, au tennis et à l'athlétisme - j'ai continué le hockey à l'école et à l'université en jouant au niveau national et je continue de jouer au Southgate Hockey Club dans la National Conference League.

Qu'est-ce qui vous a décidé à entrer dans le monde du triathlon?

À la fin de 2017, je me suis inscrit pour faire le triathlon de Londres en juillet 2018 afin de collecter des fonds pour des œuvres caritatives. Comme c'était mon premier triathlon sur une si grande salle, j'ai pensé que je devrais d'abord en faire un plus petit pour m'entraîner. J'en ai trouvé un avec Hercules Events près de chez moi, donc je connaissais bien la région et les routes sur lesquelles je roulerais bien. Après cette première course en mai 2018, j'étais accro! J'adore la compétitivité des courses, le frisson de la course et le sentiment d'accomplissement en franchissant la ligne.

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Ma course préférée a été Sundowner en août 2019 - c'est la course qui m'a fait tomber amoureux du demi-fond alors que tout se mettait en place. C'est aussi la course qui m'a qualifié pour ETU GB AG Middle Distance!

Et votre plus grande fierté?

Ma plus grande fierté a été de me qualifier pour l'équipe ETU GB Age Group en moyenne et en sprint lors de ma deuxième année de triathlon.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile à ce jour?

Ma course la plus difficile a facilement été mon premier Ironman - Francfort en 2019 quand il faisait 39 degrés Celsius, l'une des courses IM les plus chaudes de tous les temps! La natation n'était pas en combinaison mais je suis ressorti bien, sur le vélo et à 30 km, je me suis blessé à l'aine, alors le cyclisme est devenu un peu difficile. À 130 km du vélo, une de mes lentilles de contact est tombée (dire que je ne peux pas voir sans elles est un euphémisme!)

Je suis arrivé au parcours de course à pied mais j'avais du mal avec mon aine et j'avais du mal à courir, revenant d'un MCL déchiré, le poids supplémentaire sur mon genou n'a pas aidé - à 20 km, mes deux genoux étaient partis et je marchais / boitillais. jusqu'à la ligne d'arrivée. Mais je suis fier de dire que j'ai réussi et je n'ai pas honte de dire que j'ai pleuré en franchissant la ligne d'arrivée!

Comment surmontez-vous les revers?

2019 a été l'une de mes années les plus difficiles pour les revers. En janvier, j'ai déchiré mon MCL puis, quelques mois plus tard, je me suis à nouveau foulé mon MFPL et MCL. Cela m'a obligé à me retirer du Brighton Marathon tout en laissant mes espoirs pour IM Francfort en lambeaux. J'ai surmonté cela par une pure détermination, je me suis reposé en cas de besoin, je me suis jeté dans mon kiné et j'ai fait tout ce que je pouvais pour m'assurer d'être à nouveau prêt pour la course. J'ai essayé de ne pas me laisser abattre et j'ai constaté qu'en me concentrant sur mes objectifs de l'année - terminer IM Francfort et me qualifier pour les ETU - cela me donnait quelque chose à viser pendant la réadaptation.

Quels conseils souhaiteriez-vous recevoir avant de commencer à concourir?

Commencez votre entraînement lentement et régulièrement - ne vous jetez pas soudainement dans le grand bain avec des sessions vraiment longues et intenses, c'est ainsi que vous vous blesserez! J'aurais aussi aimé qu'on me dise plus tôt qu'il n'y a rien de plus utile que de suivre des cours de natation, même si ce n'est qu'une seule fois pour commencer, cela fera toute la différence.

Quels sont vos objectifs?

Arriver à Kona sera toujours un rêve mais, pour le moment, j'aimerais un jour me placer aux Euros.

De qui vous inspirez-vous?

Autant regarder les athlètes professionnels qui sont dévoués et travaillent dur pour être les meilleurs dans leur domaine, je trouve souvent que lorsque j'ai vraiment besoin de creuser profondément, je trouve le plus d'inspiration de moi-même. J'ai eu une année pleine de blessures et de revers en 2019, mais j'ai quand même réussi à me qualifier pour les équipes de GB AG et à terminer mon premier Ironman. Quand je trouve des sessions ou des courses difficiles, je regarde ce que j'ai accompli et je sais que je peux surmonter la plupart des choses.

Qu'est-ce que tu aimes chez Sundried et quel est ton morceau préféré de notre kit?

Ayant acheté autant de kit au fil des ans et ayant constamment à tout remplacer, j'adore que Sundried's soit un kit de qualité qui vous durera longtemps sans vous ruiner (en plus d'être écologique!). J'aime aussi le fait que l'entreprise ait été créée par un triathlète avec des idées d'athlètes à l'esprit lors de la conception du kit. Mon équipement préféré doit être le short de course Les Rouies 2 en 1 ou le Power Sports Bra - je cherchais un bon short de course avec un sous-short qui ne monte pas quand je cours pendant âge!

x
x