Triathlètes de groupes d'âge

Les 2 et 12 août ont vu le nouveau festival multisport Championnats d'Europe descendre à Glasgow. Le samedi 11 août au Strathclyde Country Park, à la périphérie de Glasgow, ce sont les Championnats d'Europe de Triathlon du Groupe d'âge de l'ETU. Ce serait ma première grande course en kit GB, donc j'étais tout aussi nerveux et excité.

Préparations de course

Vivre à Glasgow signifie que j'ai pu récupérer le cours quelques semaines avant la course. Tout cela semble bien et bon, jusqu'à ce qu'il se transforme en un peu de désastre. J'ai traîné certains de mes coéquipiers dans le temps typique de Glasgow (lire: des pluies torrentielles) pour sortir et aller à vélo avec moi. En plus d'avoir à ramener le train à Glasgow alors que nous étions tellement humides et froids, j'ai réussi à tomber deux fois. Le premier d'entre eux était un engouement embarrassant pour éviter les piétons, le second était une balai assez spectaculaire dans laquelle j'ai réussi à rip tous les vêtements que je portais. Bad recce = bonne course, n'est-ce pas?

Sauter à la semaine de la course et je me sentaais beaucoup plus confiant. Le Défilé des nations en centre ville a été une excellente occasion de rencontrer d'autres athlètes et de s'imprégné de l'atmosphère. Au cours des prochains jours, nous avons assisté à des séances d'information sur la course et à des familiarisations de cours. Vivre localement signifie que je n'ai pas eu à insister trop sur le fait de me rendre à l'endroit de la course et à partir du lieu de la course, et un bon nombre de mes camarades de club se sont portés volontaires sur le site dans le cadre des jeux, donc c'était bien d'avoir des visages amicaux parmi toute la folie !

Jour de la course

Mon départ d'onde à 7.30am a été un début très précoce. Nous avons eu de la chance d'avoir un matin ensoleillé et ensoleillé, et le loch a l'air incroyable au moment où nous sommes arrivés, avec une couche de brouillard assise juste au-dessus. Après avoir racking ma moto la veille, j'avais juste besoin de déposer le reste de la trousse et de faire mes dernières vérifications en transition. Normalement, je ne suis pas particulièrement nerveux avant les courses, mais la grande occasion m'est définitivement arrivée et j'étais vraiment prête à y aller.

Nous avons été intégrés au stylo prédémarrage à 7h. C'était un peu froid, debout dans nos combinaisons, mais bavardant avec les autres filles de mon groupe d'âge m'a aidé à calmer mes nerfs.

La Natation

La natation étant ma discipline la plus forte, la seule partie qui m'inquiétait était de me trouver dans une position suffisamment bonne pour bien commencer. Ma vague composée de 2 groupes d'âge et d'environ 60 filles, ce qui pourrait faire une simulation de machine à laver plutôt désagréable. Nous avons commencé dans l'eau à partir d'un ponton. J'ai fini légèrement d'un côté, ce qui signifiait une ligne plus longue jusqu'à la première bouée, mais j'ai réussi à éviter la plus grande partie de la folie et à me faire avancer assez rapidement.

Après le premier virage, j'ai heurté ma stries et j'ai quitté l'eau en 11.19 et 6e dans mon groupe d'âge.

Le Bike

Le vélo était un parcours de 3 tours, sans ondulation. Je suis encore relativement nouveau dans le cyclisme. À titre d'exemple, lorsque j'ai fait mon premier triathlon en août dernier, mes parents, qui sont venus voir, étaient préoccupés par le fait que j'étais tombée parce que j'avais pris tellement de temps sur le parcours de vélo. En gardant cela à l'esprit, j'espérais juste une balade solide sans hoquet majeur.

Après un démarrage lent dans un sac à sacs de sable pour éviter une personne dans la transition étroite sur la piste cyclable, j'ai senti que j'avais un bon rythme. J'étais prudent de me brûler sur le premier tour-il y avait des pentes raides sur le parcours. J'ai commencé à augmenter mes efforts sur les deuxième et troisième tours, en gérant pour enlever des filles qui m'avaient passé sur le premier ! Le soutien de la foule était excellent, surtout sur la dernière colline en transition.

La Exécution

En s'exécutant sur T2, j'ai réalisé à quel point mes pieds étaient froids-je n'avais pas mis de réchauffeurs de pieds sur mes chaussures de vélo et ils soufflaient du froid du matin ! Cela, combiné avec des jambes en gelée post-cyclable, signifiait que j'ai pris un certain temps pour me frapper à mon strie. Le parcours était assez plat avec une colline au point de virage. Je me suis senti bien pour la première moitié, mais il est vrai que je n'avais pas fait beaucoup de cours de course avant la course, et qu'il avait un peu souffert par les 2 derniers kilomètres.

En arrière le long du côté du loch vers l'arrivée, puis le long du tapis bleu se sentait plutôt spécial, malgré la douleur ! C'était incroyable d'avoir autant de soutien sur le cours, et de voir mes amis, ma famille et mes camarades de club me remonter jusqu'à la fin. J'ai fini 12e dans mon groupe d'âge. Malgré le fait que j'ai pu faire le top 10 si je n'avais pas ralenti sur la course, j'étais absolument ravie ! Ceci a marqué seulement ma 4e triathlon et a été exactement un an depuis que j'ai couru à mon premier triathlon. Je suis fier de ce que je suis arrivé en un an.

Rapport sur la course de triathlon

Réflexions finales

Le Racing de Glasgow a été une grande expérience rendue encore plus spéciale dans ma ville natale. Je n'aurais pas pu le faire sans mes amis et ma famille, qui sont venus me soutenir, et mon club parrain Billy Bilsland Cycles, qui m'a laissé emprunter un de leurs vélos de course. Maintenant, j'ai hâte d'être en bonne course et de m'entraîner à l'automne et à l'hiver en préparation pour la prochaine saison !

À propos de l'auteur: Amy Ritchie Est un triathlète de groupe d'âge de l'équipe et un ambassadeur Sunséché

x
x