Ironman triathlète plage eau libre

Esther est entrée dans un Ironman afin d'amasser des fonds pour le Fonds Thrive, qui offre de petites bourses aux jeunes défavorisés pour qu'ils entrent dans l'emploi. Elle a ensuite trouvé l'île Of Tri avec l'ambassadrice Sunséchée et la championne du monde Claire Steels. Elle parle à Sunséché de la formation d'un Ironman à partir de zéro et de ce que cela signifiait pour elle.

Qu'est-ce qui t'a fait entrer dans un Ironman? Et pourquoi la distance totale plutôt que la moitié?

Une équipe d'entre nous l'a fait pour réunir des fonds pour le Fonds Thrive, un fonds que j'ai fondé, qui fournit de petites bourses pour les jeunes défavorisés à l'emploi.  La plupart des gens ont choisi Tough Mudder, Bear Grylls et quelques jours de vente et de vêtements. Mais une équipe a décidé de faire un Ironman et ils m'ont signé pour ça. C'était donc un cas d'ignorance aveugle, car je n'avais aucune idée de ce que l'on était.

Vous dites que vous n'avez jamais appris à nager, comment avez-vous trouvé des leçons à partir de zéro?

Extrêmement intimidant !  Il s'est avéré non seulement que je ne savais pas nager, j'étais aussi terrifié par l'eau. Il y avait beaucoup de larmes, beaucoup de assis à une table avec ma tête dans un bol d'eau essayant d'apprendre à ne pas paniquer sous l'eau, beaucoup de assis dans un bain apprenant à submerger ma tête sous l'eau. Plus de larmes. Beaucoup de jurons.

Si je n'avais pas eu de raison impérieuse de le faire, il est très probable que je l'aurais fait. Puis j'ai rencontré Salim de SwimLab et ça a tout changé. Son amour de l'eau et sa façon d'enseigner à quelqu'un comme moi comment apprendre à aimer nager fait toute la différence. J'ai aussi appris que beaucoup de triathlètes n'aiment pas la natation, alors j'ai décidé d'apprendre à l'aimer.

Ma première leçon de natation était le 30 octobre 2017. Huit mois plus tard, j'ai naquit le Brighton Paddle Round the Pier (ne pas être dupe par le nom-c'est une nage en eau libre de 2.5km !) et un Ironman complet 11 mois plus tard.

Quelle a été la partie la plus difficile à apprendre à faire du vélo de route?

Chaussures de vélo ! Je suis allé à Tri-UK et j'ai reçu une paire de chaussures de cyclisme. J'ai regardé l'assistant de magasin qui a eu le malheur de me servir et j'ai été comme " Vous ATTACHez vos pieds sur les pédales? Tu es fou? ! Plus de larmes, plus de jurons.  Vous voyez le motif ici.

Comment avez-vous adapté les heures de formation d'un Ironman à votre travail et à votre vie à la maison?

C'est peut-être l'un des aspects les plus difficiles d'un Ironman. Les 3-4 derniers mois de formation I étaient en moyenne 18 heures par semaine.

Vous devez vous lever plus tôt, travailler de façon plus intelligente et sacrifier beaucoup d'autres choses-en particulier les week-ends. C'est un engagement énorme pendant un an-mais j'ai trouvé que tout s'est amélioré ; ma santé, ma condition physique, ma force et parce que j'ai dû arrêter de travailler pour m'entraîner, ça m'a fait travailler plus dur et plus vite. Ça valait la peine.

Quelle était la partie la plus difficile de la formation pour un Ironman?

L'auto-doute. Ayant à apprendre à passer outre à la voix gnawante qui dit, " qu'est-ce que tu fais? Qu'est-ce que tu pensais? Comment allez-vous faire ça? "

De quelle façon vous êtes-vous surpris au cours de votre voyage Ironman?

D'une façon ou d'une autre. Apprendre à nager, à faire du cycle et à fonctionner correctement à partir de zéro est insensé maintenant que je le regarde.

Qui est votre plus grande source d'inspiration?

Rob et Hayley Roche. Je les ai rencontrés à un Got To Tri Camp à Majorque. Ils sont un couple incroyable qui m'inspire parce qu'ils viennent juste de s'entraîner. Ils ne font pas une grande chanson et dansent, mais ils s'entraînent régulièrement, semaine par semaine, ils font plus d'épreuves de triathlon / multisports que ce n'est normal et ils sont toujours en train d'encourager et de soutenir tous mes efforts. Ils me tiennent motivés.

Quel conseil donniez-vous à d'autres penser à la formation d'un Ironman pour la première fois?

Je ne suis pas sûr de passer du zéro total à un Ironman complet en 11 mois est la chose la plus sensée à faire. Je pense qu'il est vraiment important de faire partie d'un club de triathlon et de s'entraîner régulièrement avec eux. La formation sur votre propre compte pour des périodes prolongées est vraiment difficile.

Obtenez un bon entraîneur qui peut vous offrir un plan de formation dans le monde réel-la plupart d'entre nous ne sommes pas des athlètes, nous avons des emplois, des vies, des enfants et des balles de courbe inattendues. Vous devez être en mesure d'obséissez-vous un peu par rapport à la formation, tout le monde autour de vous sera malade au moment où l'événement s'enroulera !

Prioriser la formation intelligente. Il ne s'agit pas seulement de temps et de milles ; votre nutrition, votre force, votre travail de base et votre pratique de transition sont autant essentiels que la natation, le cyclisme et la course. Essayez d'en faire une partie amusante-Je pense que j'ai laissé une partie de mon âme sur le turbo-dresseur de doom en y mettant des séances de trois heures.

Ayez des partenaires de responsabilisation qui ne vous permettront pas de glisser lorsque vous avez du mal à trouver la motivation.

Éviter le piège qui consiste à dépenser le PIB d'un petit pays pour l'équipement. C'est une fosse d'argent sans fin !  Vous n'avez pas besoin d'un vélo Cervelo de 12k £-ça ne va pas vous faire passer deux heures plus vite-peu importe la quantité de briquet qui fait votre portefeuille.

Ne vous entraînez pas en cas de blessure ; si votre corps fait du mal et n'est pas en bonne voie, écoutez. Ignorer ceci a été ma plus grosse erreur et j'ai payé un prix élevé pour ça.

Comment les gens peuvent-ils vous soutenir maintenant que vous avez rempli votre défi?

Le triathlon a complètement changé ma vie. L'île de départ de Tri était sur la façon d'inciter d'autres femmes à y aller. La meilleure partie du voyage jusqu'à présent a été le nombre de femmes qui ont pris le triathlon à cause de moi.

Si je peux le faire, n'importe qui peut.  Je suis venu de rien ; j'ai de l'asthme, de l'hypermobilité, de la dyspraxie et je suis gauchie-aucune de ces choses ne favorise l'athlétisme !  Mais je l'ai fait quand même et ça en valait la peine.

x
x