Ella-Jane est une autre athlète qui a été inspirée par les épreuves des Jeux olympiques de Londres en 2012. Elle parle à Sunséché de la façon dont elle est passée de rêver au sport pour devenir un duathlète de groupe d'âge.

As-tu toujours été dans le sport?

J'ai toujours aimé le sport et pendant qu'il était à l'école, j'aimais l'athlétisme de l'été et j'ai fait le simprimer autour de la piste d'athlétisme de Peterborough. Miraculeusement, un an, je suis devenu champion de l'obstacle du comté. J'ai également apprécié les courses de ski de fond, les longs trajets les soirs d'été, et j'ai pris un peu d'aviron. Alors qu'à l'université, j'ai perdu le contact avec le sport et commencé à courir à nouveau et que l'intérêt pour les triathlons s'est développé à partir de là.

Qu'est-ce qui vous a fait décider d'entrer dans le triathlon?

Avant même de participer à un triathlon, j'avais toujours pensé "ça ressemble à du plaisir !" et je me suis dit qu'un jour, j'entrais dans une course. Mon intérêt s'est accru lors de l'observation des courses de l'ITU et des courses olympiques de Londres à Hyde Park. Je me suis dit que mon physique n'était pas trop semblable aux larges épaules et aux longues jambes des femmes d'élite.

J'ai finalement eu le courage d'entrer dans une course, ma première a été le Triathlon de Londres en 2014. J'ai été satisfait de la façon dont j'ai joué, étant donné que ma formation a été faite sans aucune contribution professionnelle ; je ne sais pas vraiment ce que je faisais et, à ce stade, je ne pouvais pas nager avant. Je l'ai tellement apprécié et j'ai pensé qu'il pouvait y avoir quelque chose ici, alors j'ai commencé à faire le tempo avec ma formation, j'ai appris moi-même à nager avant de ramper, et j'ai été guidé par un PT au troisième Soho de l'espace. J'ai ensuite contacté l'équipe Dillon Coaching en juin 2015 à la suite de la course de triathlon britannique à Hyde Park.

Quelle a été votre meilleure course à ce jour?

Qualifiant pour les Championnats du monde de Duathlon en tant que Go Age-Grouper doit être l'un des meilleurs, pas nécessairement parce que j'ai pensé que c'était ma meilleure performance (le temps était salé), mais parce que j'ai effectué le travail que j'avais prévu de faire: pour se qualifier pour les championnats du monde.

Et votre plus grande fierté?

Je pense que ma plus grande réalisation n'est pas encore à venir et va prendre cette première étape sur la ligne de départ aux Championnats du monde de Duathlon en août !

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile?

Les freins avant de mon vélo ont été dévissés lors du Triathlon Jenson Button l'année dernière. Avec un quart du cycle pour aller et pas de freins sur ma roue avant, ça a certainement été effrayante, mais une fois que quelque chose comme ça s'est passé, il n'y a rien que vous pouvez faire mais continuer à conduire des jambes, garder calme et concentré. Pas une catastrophe majeure, mais la plus proche que j'ai eu !

Ma course la plus difficile est le Duathlon Dambuster à Rutland. Sur le gazon, j'ai pensé que ce serait une course simple pour participer à la compétition, mais en tant que Duathlon Standard Distance, et ma première, je pense que mes ambitions ont fixé un peu trop haut ce que j'atteindrait ce jour-là. C'était une course longue et solitaire et un refroidissement éolien de -6 degrés n'a certainement pas été utile ! J'ai l'intention de revenir à cette course ... un jour.

Comment surmonter les revers?

Bien manger et faire beaucoup de sommeil, je pense, est toujours la clé du recul que vous avez, qu'il s'agisse d'une blessure physique ou d'un défi mental. Heureusement, je n'ai pas subi de blessures par la formation et j'ai trouvé les "revers" auxquels j'ai dû faire face: travailler à temps plein et quand j'ai commencé à m'entraîner avec l'équipe Dillon il y a deux ans, je voyageais régulièrement pour travailler. Cela a certainement rendu plus difficile la formation à mon plein potentiel pour une saison.

Quel est le meilleur conseil que vous avez souhaité à quelqu'un avant de vous lancer en compétition?

Qu'il n'est jamais trop tard.

Étant donné les réalisations que j'ai accomplies depuis le début de la compétition en triathlon et en duathlons, je souhaite que je me suis engagé dans le sport plus tôt dans la vie. S'il y a quelque chose que vous rêverez de faire, vous devez vous y rendre et essayer parce que sinon, vous ne le savez jamais.

Quels sont vos objectifs pour 2017?

À l’heure actuelle, tout est axé sur les Championnats du monde de duathlon qui auront lieu à Penticton, au Canada, en août de cette année. J’ai un objectif dans ma tête de ce que je voudrais atteindre hors de la course, cependant, juste être aux Championnats est une grande réalisation en soi et j’espère juste faire moi-même, amis, famille et l’équipe Dillon fier.

De qui vous inspirez-vous ?

Tous les athlètes qui font de l’équipe Dillon ce que c’est sont certainement une inspiration quotidienne. Emma, Michelle et Stuart sont tellement dévoués au sport et sont incroyablement influents et solidaires de toute l’équipe. Leurs réalisations sont extrêmement inspirantes et leur passion et leurs encouragements ne montrent aucune limite.

J’admire aussi non seulement les professionnels du circuit de triathlon, mais aussi les amis que j’ai faits à partir du sport qui, comme moi, travaillent à temps plein et travaillent tous à relever leur propre défi personnel tout en gérant la vie normale au jour le jour.

Qu’est-ce que vous aimez chez Sundried et quel est votre morceau préféré de notre kit?

Je pense que Sundried est une grande marque de vêtements de sport qui devrait se sentir fier de défendre une faible empreinte carbone et son éthique d’apporter des vêtements 100% recyclés sur le marché. Il est important pour moi de savoir que non seulement je prends soin de moi à travers le sport, mais en même temps être aussi gentil que possible avec la planète.

Sundried vient d’ajouter de nouvelles pièces à leur collection et j’imagine que je vais passer beaucoup de temps dans leur gilet d’entraînement féminin Les Rouies dans mes dernières semaines d’entraînement avant les Championnats du monde.

x
x