Triathlète de triathlon Ironman

Danny aime le défi qu'apporte le triathlon et vise l'équipe de la Team GB Age Group. Il parle à Sundried des hauts et des bas de la course.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Je pratique le sport depuis mon plus jeune âge. Au départ, cela a commencé avec un amour du football et de la natation, et bien que la course à pied et le cyclisme aient été des sports dans lesquels je me suis lancé plus tard, j'ai toujours eu à cœur de rester en forme et en bonne santé. Le triathlon est arrivé beaucoup plus tard pour moi malheureusement et c'est quelque chose que j'aurais aimé aborder beaucoup plus tôt.

Qu'est-ce qui vous a décidé à entrer dans le monde du triathlon?

Pour être honnête, je me suis un peu ennuyé avec le cyclisme et je voulais améliorer ma forme physique et mes défis, d'où l'entrée dans le triathlon. Ce n’était pas un coup de couteau total dans l’obscurité, car mes débuts en natation me donnaient confiance que l’ajout de cela au mélange ne causerait pas trop de problèmes. J'avais également hâte d'essayer de gérer l'entraînement pour trois sports!

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Wow - et bien il y en a quelques-uns que j'aime vraiment faire et que j'essaie de faire chaque année. L’un d’eux est le triathlon de Windsor, car c’est un cadre idéal pour une course. J'aime aussi beaucoup la moitié des Outlaw à Nottingham et cette année j'ai participé à l'Ironman 70.3 Vichy, ce que je refais l'année prochaine car c'était un très bon endroit pour courir.

Et votre plus grande fierté?

Nous pourrions probablement tous énumérer de grandes performances et des choses dont nous sommes fiers et il y en a quelques-unes de ma fin. Cependant, la seule chose dont je suis le plus fier est d'aider les autres à pratiquer ce sport et de les entraîner à surmonter leurs peurs (en particulier la natation en eau libre) et de les voir ravis lorsqu'ils ont terminé une course. Quelque chose qu'ils n'étaient pas sûrs de pouvoir faire, maintenant en train d'être accompli et de savoir que je faisais partie de ce voyage, est un sentiment formidable.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile à ce jour?

Oui quelques-uns! Qui ne l’a pas fait? Où est-ce que je commence? Heureusement, je ne les appellerais pas des catastrophes, mais plus d’incidents! Ma dernière… transition de départ et sur le vélo avec mes bouchons d'oreille toujours dans mes oreilles! Je me suis demandé pourquoi je n’entendais pas le bruit de la foule! Il y en a eu quelques-uns au fil des ans sur lesquels je me souviens et je ris. Ma course la plus difficile à ce jour a probablement été l’Ironman Vichy 70.3 dans une chaleur de 35 degrés - c’était des conditions difficiles et je ne performais pas bien dans ce genre de chaleur!

Comment surmontez-vous les revers?

La plupart de mes revers sont liés à des blessures. Il a fallu un certain temps pour savoir ce qui motive mon corps et quand il peut se décomposer. Une chose que j’ai apprise de la blessure, c’est que vous ne pouvez pas précipiter votre rétablissement. Mentalement, c’est difficile quand on est blessé, surtout quand tout le monde s’entraîne et court.

Déterminez ce que vous pouvez faire et concentrez-vous dessus. C’est la beauté du triathlon; les trois sports vous donnent une certaine flexibilité sur ce que vous pouvez faire, alors cherchez toujours à le découvrir et fixez-vous des objectifs dans ces domaines comme quelque chose à atteindre.

Quels conseils souhaiteriez-vous recevoir avant de commencer à concourir?

N'aie pas peur! Profitez-en et apprenez de chaque expérience. Le plus important est de s'entraîner de manière cohérente et de ne pas plafonner ce que vous pouvez réaliser.

Quels sont vos objectifs pour 2020?

Mon objectif principal cette année est de me qualifier pour l'équipe de demi-fond de Grande-Bretagne.

De qui vous inspirez-vous?

C’est difficile! Il y a deux aspects à cela, je crois: le mental et le physique. Je ne parlerais pas de cela à une seule personne, mais à un éventail de personnes dans différents domaines. Je suis beaucoup d'autres athlètes (professionnels et amateurs) et je leur en prends beaucoup dans ce qu'ils ont entrepris de réaliser. Il y a aussi des entraîneurs fantastiques là-bas, en particulier au niveau de la base, qui donnent beaucoup de temps pour en développer d'autres. Ce sont des héros très méconnus que nous connaissons et aimons tous et qui font de grandes choses pour les autres.

Qu'est-ce que tu aimes chez Sundried et quel est ton morceau préféré de notre kit?

L'éthique de cette entreprise me convient très bien. Je crois que nous devons tous faire notre part pour le monde et l'engagement qu'ils prennent non seulement place la barre haute, mais montre aux grandes entreprises l'impact qu'elles jouent dans la société. Nous avons tous une responsabilité et être conscient des pratiques des entreprises qui nous entourent informe mieux les choix que nous faisons.

Un mode de vie actif est important pour moi et il semble que cela soit vrai avec Sundried. S'entraîner dans un équipement bien conçu que vous savez avoir été considéré à travers sa production est génial. Il y a beaucoup de super équipements que j'utilise et l'un qui se démarque est la grande qualité des vêtements de cyclisme et de triathlon. C’est tellement confortable et vraiment bien fait!

x
x