entraînement d'athlète CrossFit gym

Ben est un CrossFitter qui s'est découvert une passion pour le triathlon. Il parle à Sundried de son voyage.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Oui, j'ai pratiqué le sport dès mon plus jeune âge, j'ai joué au tennis et je suis monté à cheval dès l'âge de trois ans. Je n'ai vraiment commencé à concourir qu'à 16 ans jusque-là, j'étais content d'être impliqué. J'ai soudain réalisé qu'en 6ème forme j'étais meilleur que ce que j'avais pensé auparavant. Ce n'est que récemment que j'ai dû me détourner du rugby en raison d'une blessure, la diversité que cela a créée dans mon entraînement est immense et j'aime vraiment apprendre de différents sports et systèmes d'entraînement.

Comment êtes-vous entré dans le triathlon?

Over lockdown, je cherchais à travailler sur ma base aérobie pour mon entraînement CrossFit. Ayant acheté un vélo de route et commencé à courir régulièrement, je veux maintenant faire un triathlon l'année prochaine.

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Encore de la course, mais j'ai hâte de l'Ironman 70.3 au Luxembourg (à condition que nous puissions le faire).

Quelle est votre plus grande réussite?

Jouer un match de la Ligue internationale de rugby contre le Ghana pour les étudiants de GB.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course?

Non, mais j'ai hâte de les voir, je n'ai pas encore de pneu crevé, donc je ne peux qu'imaginer que l'univers le garde pour une journée spéciale.

Comment surmontez-vous les revers?

N'y pensez pas trop, utilisez vos ressources pour les gérer et craquez. La vie est pleine de revers et souvent nous ne pouvons pas les changer, nous ne pouvons que faire de notre mieux pour gérer notre chemin vers le prochain meilleur résultat.

Quels conseils souhaiteriez-vous recevoir lors de vos débuts?

Mangez plus et ne regardez pas les nouveaux vélos ...

Quels sont vos objectifs?

Pour terminer un jour un Ironman.

Qui vous inspire?

Sonny Bill Williams, c'est un superbe athlète. Il concourt dans les deux codes du rugby. Il est venu d'humbles débuts et a d'abord emprunté la voie de la fête et de la boisson pendant son temps libre. Il s'est rapidement stabilisé et s'est concentré sur sa carrière et l'exemple qu'il donnait en tant qu'athlète. C'est un compétiteur coriace (jouant toujours pour les All Blacks à 35 ans) mais aussi humble.

L'un de ses moments les plus mémorables a été lorsqu'il a remis sa médaille de vainqueur de la Coupe du monde à un jeune fan qui avait envahi le terrain. Sonny l'a pris aux gardes de sécurité, l'a embrassé et a raccompagné l'enfant à ses parents avant de mettre sa médaille d'or autour du cou de l'éventail.

«Mon adversaire le plus coriace? Probablement moi-même, mentalement. - Sonny Bill Williams

Pourquoi travailler avec Sundried?

J'ai été présenté à Sundried par ma copine Sophie Bankes, elle disait toujours à quel point l'équipement est bon, je suis maintenant accro à leurs chaussettes de cyclisme. étant un débutant dans le cyclisme et le triathlon, c'est formidable de voir une marque qui fournit des équipements de qualité à un prix abordable.

x
x