Sophie Carter courant le marathon

Sophie a découvert que la course à pied est quelque chose qui lui vient naturellement et l'a utilisée pour l'aider à traverser les moments difficiles de sa vie. Elle parle à Sundried de la vie de PT et d'ultra coureuse.

Parlez-nous de votre parcours vers le fitness? Où tout a-t-il commencé?

Je me souviens avoir couru enfant et avoir adoré ça. J'ai toujours bien fait lors des journées sportives à l'école et être actif était quelque chose que j'aimais; c'était juste «moi». Cependant, je ne pensais pas être bon et je n’ai jamais été encouragé. Je ne suis pas d’accord pour pousser les enfants à faire quelque chose, mais s’ils sont bons dans ce domaine, ils devraient être encouragés. Je peux voir que ma fille a une capacité naturelle à courir et elle aime ça. J'adorerais la voir faire d'autres courses mais elle n'aime les faire qu'avec moi. Est-ce que je regrette de ne pas avoir pris la course au sérieux quand j'étais plus jeune? Non, c'était ma vie à l'époque et j'ai toujours su au fond de moi que mon rêve était d'être un coureur et de courir pour mon pays et j'ai été inspiré par les Olympiens quand j'étais enfant. J'ai écrit ceci quand j'avais environ 8 ans.

Sophie Carter triathlète triathlète athlète

Je n’ai pas vraiment couru sérieusement ni participé à mon premier marathon avant mes 25 ans. Je me suis entraîné en augmentant simplement la durée de mes courses chaque semaine, je courais en sauteur et je ne savais pas comment me mettre à mon rythme. Je pensais que j'allais mourir et j'avais peur de la façon dont j'allais faire face à un marathon. J'ai fini par finir en 3 heures 21 et c'est alors que j'ai réalisé que j'étais naturellement douée pour la course. J'ai alors eu le courage de rejoindre un club de course local et j'ai été encouragé à participer à d'autres courses. J'ai adoré voyager à différentes courses, bien réussir et rencontrer de nouvelles personnes; toutes les choses que je ne savais pas existaient. J'ai soudainement senti que j'étais à ma place. Depuis, j'ai eu deux enfants et je cours mieux et plus loin que jamais.

Quels sont vos objectifs d'entraînement maintenant?

J'ai eu une très bonne année en 2015 avec quelques-uns de mes meilleurs temps. En 2016, j'ai perdu ma mère d'un cancer et mon mariage a pris fin; deux événements traumatisants alors que les deux ont finalement été pour le mieux. Pour faire face à mon anxiété et à ma perte, j'ai décidé d'essayer de courir toute la journée et de courir une course de 100 km. Il s'est avéré que j'avais une bonne endurance en ultra course.

course de trail ultra running marathon

Je me reconstruis pour courir des temps plus rapides et profiter à nouveau de ma course et j'ai récemment été sélectionné pour courir pour l'Angleterre dans la plaque Anglo Celtic où je vais essayer de me faire une place dans l'équipe de GB. Le principal qui me motive est ma pure passion pour la course à pied.

Dites-nous un fait inhabituel que nous ne saurions pas à votre sujet:

Une fois, j'ai fait un saut en parachute en tandem!

Quels conseils souhaiteriez-vous recevoir lors de vos débuts?

Ce n'est pas tellement un conseil, mais j'aurais aimé avoir plus de confiance en moi. Je n'ai aucun regret et je suis là où je suis grâce au chemin que j'ai emprunté. Je ne regarde pas en arrière et je pense que j'aurais aimé recevoir certains conseils car je n'aurais probablement pas écouté!

Suivez-vous un plan nutritionnel spécifique? Si oui, quoi / quand mangez-vous?

Je ne. En raison de ma course et de mon travail d’entraîneur personnel, je broute généralement beaucoup car je suis en déplacement et je ne peux pas gérer de gros repas.

J'adore les légumes à feuilles vertes car ils aident à réduire les dommages des radicaux libres causés par l'exercice et l'acide lactique résultant d'un entraînement intensif. J'essaie de manger des protéines et des graisses saines et j'ai généralement une alimentation équilibrée. Je pense qu'il est très important d'écouter votre corps. Je n’en abuse pas. Pendant de longues courses, j'ai dû apprendre ce que mon corps peut tolérer et quels gels prendre et quels aliments solides et boissons je peux gérer. Je pense que chacun doit trouver ce qui lui convient le mieux.

Que faites-vous pour garder vos clients motivés? Avez-vous les meilleurs conseils pour rester motivé?

Je change régulièrement leurs entraînements et j'essaie de les garder variés. Il est important de garder leurs séances amusantes et de leur apprendre qu'il s'agit avant tout d'avoir un mode de vie sain et durable pour la vie. Les outils de motivation seront donc de les éduquer que c'est quelque chose qui profitera à leur vie et à leur capacité à vivre une vie plus longue et plus saine et à courir après leurs enfants et à avoir les avantages mentaux de sortir et de faire de l'exercice.

  1. Fixer un objectif
  2. Profitez de ce que vous faites si vous l'appréciez, vous voudrez le faire
  3. Croyez que vous pouvez le faire
  4. Ne te compare pas aux autres
  5. Essayez de ne pas trop réfléchir si quelque chose ne se passe pas comme prévu, considérez-le simplement comme faisant partie du voyage et continuez
x
x