Cyclist cyclist montagne nature voyage

Edson est un coureur cycliste portugais qui a été un fan de cyclisme depuis son enfance. Il parle à Sunséché de la vie dans la selle.

As-tu toujours été dans le sport?

Le sport fait partie de ma vie depuis que j'étais enfant, d'abord avec des amis à l'école et plus tard en compétition. Au collège, j'ai arrêté pendant un moment, puis je suis retourné à vélo.

Qu'est-ce qui vous a décidé à entrer dans le monde du vélo?

J'ai suivi le vélo dès le plus jeune âge. J'étais un grand fan du cycliste espagnol Miguel Induráin, du cycliste italien Marco Pantani et aussi de Lance Armstrong. Donc, pour moi, entrer dans le cyclisme est venu naturellement. Ma première expérience était en vélo de montagne, mais c'était sur la route que j'ai trouvé ma vraie passion.

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Je suis un coureur amateur de Gran Fondo (longue distance). Je participe à plusieurs courses par an au Portugal et il y en a certains que j'aime faire encore et encore chaque année.

J'ai une fascination pour Gran Fondo Serra da Estrela parce que, à mon avis, c'est le plus dur et parce qu'il se termine à Torre (1993m), le point le plus élevé du Portugal continental.

Et votre plus grande fierté?

Sans aucun doute, tout mon voyage à vélo me rend très fier. Depuis le début, j'ai toujours fait face à de grands défis et je suis fier d'avoir toujours réussi à accomplir tout ce que j'ai fait, depuis les ultra-marathons de vélo de montagne jusqu'aux plus durs Gran Fondos.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile?

Je me souviens toujours de l'un des premiers marathons de VTT que j'ai fait, à Serra da Estrela, où j'ai fini à la dernière place. C'était l'un des jours les plus difficiles sur le vélo, mais aussi un jour qui m'a aidé à apprendre beaucoup de mes erreurs. Même les pires jours, nous pouvons toujours obtenir quelque chose de bien.

Comment surmonter les revers?

En tant que cycliste, mais surtout en tant qu'entraîneur, je fais toujours une analyse de mes entraînements et événements. J'essaie toujours d'identifier ce qui s'est bien passé, mais aussi ce qui s'est moins bien passé et ce que je peux améliorer. L'important est d'identifier les problèmes, de savoir comment faire un pas en arrière et de gérer ensuite deux pas en avant.

Quel conseil voulez-vous que vous avez été donné avant de vous lancer en compétition?

Les conseils que j'essaie de donner à tous mes athlètes en tant qu'entraîneur sont que pour atteindre un haut niveau de performance, il faut beaucoup de travail et de dévouement. Il n'y a pas de raccourci vers le succès.

Quels sont vos objectifs pour 2020?

Chaque année, mon objectif est toujours le même: être meilleur que l'année précédente. Jusqu'à présent, j'ai obtenu de bons résultats à la suite de cette formation et de cette course.

De qui vous inspirez-vous de votre inspiration?

Bien sûr, les grands noms du cyclisme passé et présent sont mon inspiration, mais je pense qu'ils sont du côté stratosphérique de ce sport. Mon inspiration vient de ceux qui s'entraînent et de ceux qui sont en concurrence avec moi. Ce sont eux qui me donnent la force d'essayer d'être meilleurs.

Qu'est-ce que vous aimez Sunséché et quel est votre bit préféré de notre kit?

J'aime les valeurs de la marque Sunséché, en particulier la mode durable, avec des collections fabriquées à partir de tissus 100% recyclés. Voir des marques comme Sunséché avec l'empreinte écologique me rend très heureux et ce sera toujours mon premier choix. Mon petit kit préféré est, sans aucun doute, le Sunséché Cadence Cycling Kit, fabriqué à partir de matériaux de première qualité avec des qualités améliorant la performance.

x
x