ambassadeur du triathlon en cours d'exécution

Amy vient d'un milieu sportif et avec des parents triathlètes, ce sport est dans son sang. Elle parle à Sundried de l'entraînement, de la course et de tout le reste.

Avez-vous toujours été dans le sport?

Oui! Ma mère dit toujours aux gens que j'ai appris à nager avant de pouvoir marcher. J'ai toujours aimé le sport et ma famille est aussi très sportive. Avant le triathlon, je venais d'un milieu de natation avec un peu de netball, d'équitation et de cross-country.

Qu'est-ce qui vous a décidé à entrer dans le monde du triathlon?

Mes parents sont tous les deux en triathlon et je me souviens de les avoir vus courir le jour de mon départ pour ma première année d’université et j’ai pensé que «c’est génial, j’adorerais essayer ça». J'avais également déjà décidé que je voulais continuer ma course et ma natation à l'université, et cela a été moins cher de rejoindre le club de triathlon que de rejoindre à la fois la natation et l'athlétisme.

Quelle a été votre course préférée à ce jour et pourquoi?

Certainement les Championnats du monde de triathlon de l'UIT en Australie en septembre. Je viens de rentrer chez moi et ce fut l'expérience la plus incroyable et une opportunité pour laquelle je suis très reconnaissant. Toute la course était si bien organisée et le niveau était élevé, ce qui était inspirant, j'ai donc eu ma meilleure course de la saison. Nous avons été très chanceux de pouvoir regarder les Senior Elite Femmes l'après-midi avant notre course, ce qui était très excitant et voir Vicky Holland remporter le titre mondial m'a définitivement incité à participer à ma course le lendemain.

Et votre plus grande fierté?

Il doit se qualifier pour les championnats du monde par groupe d'âge cette année et être capable de courir en trisuit GBR.

Avez-vous déjà eu des catastrophes de course / votre course la plus difficile à ce jour?

J'ai fait une étape de natation dans un triathlon par équipe l'été dernier où les débuts étaient mitigés et je me suis totalement fait battre. Mes lunettes se sont décollées et j'ai été pris dans une bagarre autour de la première bouée, ce qui signifiait que je me suis tenu sous l'eau et que j'ai avalé tellement d'eau que j'ai dû m'arrêter et être malade avant de pouvoir continuer à nager.

Comment surmontez-vous les revers?

J'adore le triathlon, donc je suis dans une position chanceuse car même après une course difficile, j'aime pouvoir reprendre l'entraînement. Mais je pense que lorsque vous avez un revers, vous devez vous rappeler tous les autres aspects positifs que vous avez pour vous-même. Je suis fermement convaincu que les revers ne font que nous rendre plus forts, même si cela semble nul à l'époque. Vous ne pouvez pas toujours tout faire à votre manière.

Quel est le meilleur conseil que vous auriez aimé que quelqu'un vous ait dit avant de commencer la compétition?

Pour en profiter! Pendant mes jours de natation, je laisse définitivement la pression m'atteindre parfois trop et vous faites bien mieux si vous pouvez simplement lâcher prise et aimer ce que vous faites.

Quels sont vos objectifs pour 2018?

Je suis actuellement en pause de fin de saison, ce qui signifie 2 semaines où je ne fais pas d’entraînement spécifique pour me permettre de me remettre d’une longue saison de course. Mais après cela, je veux établir une bonne base d'entraînement hivernal avec des courses de 10 km pour aider à mon rythme et peut-être aussi des contre-la-montre à vélo. Ensuite, c'est en 2019 que mon objectif principal sera les championnats d'Europe et du monde par groupes d'âge cet été - et la fin de mon diplôme!

De qui vous inspirez-vous?

Mes parents sont une énorme source d'inspiration pour moi, équilibrant tout ce qu'ils font avec l'entraînement tout en le divertissant et en appréciant toujours ce qu'ils font. Vicky Holland a également été incroyable cette année. Toutes les triathlètes d'élite féminines sont si inspirantes, elles s'entraînent dur mais semblent toujours aimer ce qu'elles font. Je suis également très impressionné par leur humilité et la façon dont ils semblent vraiment se soutenir, même s'ils n'ont peut-être pas obtenu le résultat souhaité.

Qu'est-ce que tu aimes chez Sundried et quel est ton morceau préféré de notre kit?

Une de mes choses préférées au sujet de Sundried est le travail acharné qui va vers s’assurer que leurs produits ont la plus petite empreinte carbone possible. Nous pourrions tous faire plus pour minimiser notre empreinte carbone afin d’acheter des produits Sundried est un excellent moyen de prendre un départ. En ce moment, j’aime la bouteille d’eau séchée au soleil - cela signifie économiser sur le plastique que je peux l’emmener partout afin de ne plus acheter de bouteilles d’eau jeter! Il ne fuit jamais et est super facile à nettoyer aussi.

x
x